Celui qui a détruit le pont de l'Empereur

Publié le par Sains-patrimoine

A quelques encablures de la Belgique, Givet (Ardennes) est traversé par la Meuse. Depuis toujours, la ville a vécu toutes les difficultés pour traverser un fleuve capricieux.
Et puis, en 1811, l'Empereur Napoléon, bloqué momentanément sur les rives de la Meuse, donna des ordres pour finaliser la construction d'un pont : le Pont Napoléon (1816).

 

Près d'un siècle s'écoula jusqu'au 24 août 1914 et l'arrivée d'un lieutenant missionné pour détruire l'édifice. Une dizaine d'hommes font sauter cette voie de circulation, retardant ainsi les troupes allemandes envahissant la France.

 

Sur l'ordre du général commandant la 5ème Armée, le lieutenant-colonel Pigault aura été le bras armé qui a détruit ce qu'un empereur avait bâti 100 ans plus tôt.  Son histoire...

Commenter cet article