C'était pas le pied ... du roi

Publié le par Sains-patrimoine

Arpenter un terrain avant le 19ème siècle pouvait poser de sacré problème... d'unité.

Dans une même région, entre différents villages, on n'utilisait pas le même système de mesure tout en employant le même vocabulaire comme le "pied".

 

Au 18ème siècle, par exemple, le pied d'Amiens vaut 12 pouces, le pied de Boves 11 et 1/3 de pouces, celui de Montdidier est de 11 pouces, ailleurs encore 10 et 2/3 de pouces.

 

Le 20 février 1753, on procéde à l'arpentage du chef-lieu du fief Grisel de Sains. Les deux arpenteurs commencèrent à mesurer le terrain en question avec la présence de témoins. Comme ils prenaient leur disposition, le procureur de la seigneurie représenta qu'ils devaient le faire en se servant de la mesure usitée à Sains, qui était celle de Boves.

 

sentelette2.png 

 

Mais le procureur du couvent des Célestins, représentant les propriétaires résidant Amiens, prétendit qu'il fallait employer la mesure d'Amiens. Ce pied d'Amiens à 12 pouces portait le nom de pied du roi ( Colbert - 1668)  

 

Cet incident arrêta les experts et obligea les parties à se rendre à Amiens pour prendre conseil et se décider sur le choix de la mesure. 

 

Les intéressés ayant adopté celle de Boves, les mesures faites, les arpenteurs posèrent 4 bornes de grès aux angles de la propriété.  

 

Panneau 1 

Les bornes mesuraient 2 pieds 4 pouces de haut, mais on ne sait pas quelle valeur de pied ! 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article