De l'utilité des mares

Publié le par Sains-patrimoine

 

Qu'ils soient teinturier ou blanchisseur, ces commerçants du XIXème siècle avaient un point commun: ils habitaient l'un et l'autre auprès d'une mare.

-Une mare qui portait un nom ( la mare dite "de la veuve" ) pour Jean Baptiste Boidin, teinturier à Sains dans les années 1850.

 



-La mare de la place du village pour le blanchisseur qui entre 1880 et 1900 vendait du vin à ses clients en plus de leur laver leur linge.
Le mois des mares de Picardie   ou    Sains

Commenter cet article