Saint Lupicin

Publié le par Sains-patrimoine

tympan-lup.jpgUn saint qui fête ses 900 ans.  

C'était le 28 juillet 1113; Lupicin, curé de Sains, entrait dans la liste des bienheureux.

 

En découvrant au VIème siècle la crypte des 3 martyrs St Fuscien, Victoric et Gentien, il transformait à jamais l'histoire locale.

 

Avant lui, le village s'appelait Sama, après lui, avec sa découverte, l'appellation Sains ( Sanctis) s'imposait.

 

Son élévation en 1113 lui donne le droit de figurer parmi les sculptures de la cathédrale d'Amiens. Deux statues le représentent sur le portail de la Vierge Dorée :

 

statue-lup.jpg

Celle où il est représenté alors qu'il creuse le sol avec un outil appelé sarculum ( ci-dessus)

Celle où il tient un calice, à droite de la Vierge Dorée ( ci-contre)

  Vue1-copie-1

Dans l'église de Sains-en-Amiénois, St Lupicin figure avec un loup à ses pieds. Le symbole se comprend dans l'étymologie commune des mots  ( Loup du latin " lupus")

  tableau-SL.jpg

 

 Un autre tableau le montre avec son outil pour creuser.

 

 

La même scène est représentée sur un retable du XVème siècle conservé dans l’église du Crotoy.

 

 

Saint Geoffroy, évêque d'Amiens, canonisa l’humble curé de Sains le vingt huitième jour de juillet de l’année 1113* de l’ère chrétienne en déposant son précieux corps dans une châsse.  

*Anno millesimo centesimo decimo tertio quinto idûs Julii

 

3 autres Saints portent ce même nom ( St Lupicin de Vienne, St Lupicin de Lyon, St Lupicin de Lauconne)

 

Histoire de Lupicin 

 

"Lupicin fut averti en songe par un ange de se transporter vers un lieu couvert de bois où il trouverait dans une crypte les corps saints des trois martyrs et qu’obéissant à la voix céleste, il remua lui-même la terre et découvrit les reliques.

 

Le pieux prêtre éclate en transports de joie et en cantiques de louanges miraculeusement portés par les airs jusqu’à la ville d’Amiens et aux oreilles de St Honoré qui célébrait alors les saints mystères."

 

Le roi Childebert envoie ses prêtres afin de ramener les précieuses reliques à Paris. Mais une fois chargées sur un chariot, il est impossible aux chevaux de se mouvoir. Les Saints sont alors enterrés à Sains.

Commenter cet article