Sans crypte

Publié le par Sains-patrimoine

tombeau.jpg

Les légendes des souterrains ou des cryptes sous les églises du moyen-âge alimentent les histoires mystérieuses de ces lieux sacrés.

 

Pour l'église de Sains et son tombeau des martyrs, le sous-sol du choeur a déjà été fouillé.

 

"J’ai l’honneur de vous informer du résultat heureux produit par une fouille que j’ai dirigée au pied du Tombeau de nos saints martyrs Fuscien, Victoric et Gentien le 5 octobre 1863."

C'est ainsi que Antoine Goze (1803 - 1874) commence son récit sur l'étude qu'il a menée dans l'église.

 

Effectivement, à cette date, la seule information que l’on disposait concernant le sarcophage de nos saints remontait au VIème siècle:

 En 555, le roi de France Childebert 1er, veut transporter les reliques des 3 Saints vers le domaine royal à Paris.Un miracle ayant empêché le convoi de sortir de Sains, les 3 corps sont remis dans un sarcophage mis en terre dans notre village. .

 

gisants.jpg 

 

Une église est construite pour abriter la tombe.

 

A la fin du XIIème siècle, une table de pierre représentant les gisants montée sur 6 piliers est disposée sur le sarcophage.

 

 

En cette année 1863, le mystère demeure quant à ce qui se situe réellement sous le tombeau de pierre.

 

"Pour m’en assurer, j’ai fait ouvrir une tranchée entre la tombe et degré du sanctuaire.

A peine l’excavation atteignait 1 mètre que déjà apparaissait l’extrémité d’une caisse de marbre noir brut.

Le sarcophage a été brisé par le pignon actuellement visible mais les fragments pieusement rassemblés."

 

planGoze.jpg

Les trois dalles qui forment plancher sont mal établis.

La 1ère est fendue diagonalement, la 2ème à peu près intacte est usée sur ses moulures, la 3ème est dentelée, écharpée vers le lutrin."

 

Sur le plan, Antoine Goze fait figurer le tombeau (M), la zone de fouille (F).

La suite de la description précise la forme du sarcophage ainsi que ce qu'il contient. Mais, aucune crypte n'a été découverte dans cette zone.

 

Commenter cet article