Suisse à Sains

Publié le par Sains-patrimoine

 suisse3La tradition des suisses d’église date de la fin du 18ème siècle. Elle a survécu dans nos villages jusque dans les années 1960 et parfois au-delà. Toujours en tête des cortèges, présents lors des cérémonies ( mariages, communion, baptême, décès, etc.), ils donnaient de l’éclat avec leur habit ostentatoire et leur attitude solennelle.

 

L’origine de cette fonction s’est peu à peu effacée des mémoires et s’est même confondue avec celle de sacristain, bedeau ou enfants de chœur.

Des circonstances particulières ont amené les paroissiens de Sains, en ce début de février 2011, à évoquer ce passé qui s’est arrêté, dans notre village, en 1963.suisse2

 

Du XVIème au XVIIIème siècle, les Suisses devaient faire leur service militaire en France. C’était une façon, pour le roi de France, d’imposer une alliance et une neutralité avec ce pays.

Peu avant la révolution française, alors qu’il y avait quatorze mille Suisses en France, il fut décidé que les invalides de ces régiments seraient affectés aux services des églises et monuments communaux.

 

A la charge des paroisses ou diocèses, la fonction du suisse avec son uniforme, son tricorne et ses armes dont la fameuse hallebarde, s’est parfaitement intégrée au service des églises.

Quand les régiments suisses ont disparu au moment de la Restauration, les paroissiens ont choisi l’un des leurs pour poursuivre cet office avec les mêmes apparats.

 suisse1

S1900

 

 

 

 

 

 

 

  A Sains, il réapparaît tous les ans lors de la fête du patrimoine. ( photo de droite)

 

( suisse, en tant que fonction, s’écrit avec s minuscule )

Commenter cet article