La Roseraie




« La Roseraie » a été construite en 1866 à Sains par Bénoni Vagniez-Fiquet (1800-1873), riche marchand de rouenneries et étoffes en gros à Amiens.
Il en fait un placement financier en concédant la propriété à l'état français : La Roseraie devient une gendarmerie de 1866 à 1886.
On remarque : la maison principale, dotée d'une tour d'observation (sans toit), les écuries face à la maison, et les 3 prisons dans la cour.
Avec la transformation de La Roseraie en maison d'habitation, le parc de plus de 4 hectares est aménagé dans le plus pur style 1900. - Une tourelle d'observation est érigée au dessus de la tour carrée, en remplacement du pigeonnier. Une rotonde est créée sur le parc pour former un grand salon. - Dans le parc, un bassin est creusé avec des canaux, au centre du parc. Une grotte, au fond du parc, abrite des jets d'eaux. Il y a aussi un labyrinthe de verdure, avec un kiosque (toujours présent), au centre du parc.
En 1940, La Roseraie héberge le P.C. du commandant Junin (cf. plaque sur la maison), auteur de faits d'armes remarquables, puis elle est occupée par les Allemands, à partir de 1942 jusqu'à la libération.