Le général Pigault

Né le 18 septembre 1863 à Paris, décédé le 9 août 1935 à Sains-en-Amiénois, l'histoire de l'officier Pigault commence ici le 7 août 1914, soit 4 jours après la déclaration de guerre de l'Allemagne.

 

Elève de Saint Cyr de 1881 à 1883, il obtient le grade de sous-lieutenant en octobre 1883. 
Après 10 années dans l'armée, il est promu capitaine en décembre1893 au 131ème régiment d'infanterie .
Il devient chef de bataillon en septembre1907 puis il est affecté à l' Etat Major du 3ème corps à Rouen en 1911.
Il obtient le grade de Lieutenant Colonel le 23 septembre 1913,  dans un régiment d'infanterie basé à Dunkerque.

 

Au commandement du 310ème régiment d'infanterie, il est mobilisé le 7 août 1914, à Dunkerque avec ses 2200 hommes.  Ils partent vers le front le 10 août, direction Charleville-Mezières.

Dès le 20 août, un détachement (le 5ème bataillon), qu'il dirige personnellement, passe la frontière Belge, direction Agimont. La mission  est de surveiller les passages de la Meuse, d'Hermeton à Vireux-Mollin.

 

A l'avant, les armées françaises et leurs alliés, les Belges puis les Anglais reculent sur tous les fronts (200 000 hommes tués, blessés ou capturés en trois semaines de guerre).

Le 22 août 1914, la 3e Division Coloniale est anéantie. Le 23 août, les Allemands étaient en passe d'encercler la Vème armée, forte de 290 000 hommes.

 

Et puis, le 24 août, le lieutenant-colonel Pigault reçoit cet ordre : Faire sauter le pont de Givet ( Ce pont dont la construction avait été ordonné par Napoléon). Givet 1898


 












Le Lt Colonel Pigault reçoit par téléphone... l'ordre de faire sauter le pont de Givet...
...effectuée à 8h30


Au soir du 24 août, toutes les armées Alliées battent en retraite à l'exception des Ie et IIe Armées en Alsace et en Lorraine. Le repli sauve l'armée d'un désastre.


Ce sera ensuite la bataille de la marne (septembre 1914) avec les fameux taxis de la Marne et les premières victoires des Alliées.

 

Le 310ème régiment d'infanterie du Lt Colonel Pigault est cité à l'ordre de la division

 

Du 14 octobre au 15 novembre 1914 , le lieutenant-colonel Pigault  prend le commandement de la 102ème brigade (208, 273 et 310ème R.I.).

 

Le 18 novembre 1914, il est promu colonel et est chargé du commandement de la 105éme brigade (205, 236, 319 ème R.I.).

 

En avril 1915, le 319 ème R.I. est cantonné à Sains-en-Amiénois. Le colonel Pigault et l'Etat-major de la 105ème brigade les rejoignent.

 



Il gardera un souvenir de Sains qui ne le quittera plus. On lui prête déjà l'intention à cette date de revenir à Sains après la guerre.


Les batailles se succédent ensuite:

1915 : Bataille d'Artois, des Vosges, de Champagne, de l'Oise

1916 : Bataille de l'Oise et de la Somme

1917 : Bataille de l'Aisne, du Chemin des Dames

Le 15 juillet 1918, Pigault prend le commandement de la 127ème division d'infanterie avec le titre de général de brigade.

Il sera promu au grade de général de façon définitive le 23 décembre 1918.

 
En plus de la croix de guerre ( 3 palmes); il a reçu les insignes de :
--Commandeur de la légion d'honneur

--Ordre du Nicham

--Ordre du Cambodge

 
Il viendra d'installer à Sains, après la guerre. On sait de lui, qu'il aimait passer du temps sous une tonnelle qu'il avait au fond de son jardin ( elle existe encore).

Pierre Lepoetre

Le pont de Givet sera reconstruit de façon provisoire par les Allemands en février 1916 avec des poutrelles de fer. Prévu d'être détruit par ces derniers au moment de la débâcle de 1918, il sera épargné. En 1930, un pont est entièrement reconstruit. Détruit en mai 1940, reconstruit par les Allemands, ces derniers le feront sauter en septembre 44. A nouveau reconstruit, il s'appelle aujourd'hui le pont des ... Américains.

En remerciant la Mairie de Givet pour son aimable collaboration