Les mares

Abreuvoirs, collecte des eaux pluviales, réserve d'eau en cas d'incendie, les mares jouaient un rôle prépondérant dans l'économie en eau du village : Sans compter les mares privées, Sains a compté six mares publiques.

Actuellement, il ne reste qu'une seule mare située à la sortie du village, route de Rumigny, au lieu dit « la Vierge Marie ».


L'adduction d'eau a provoqué leur abandon et leur comblement.
Cependant, leur rôle paysager, esthétique et environnemental ( gestion des eaux pluviales et refuge pour les espèces aquatiques ) n'est plus à démontrer et doit nous inciter à les préserver.


En 1976, année de la sècheresse, son eau fut encore utilisée par un agriculteur pour l'arrosage de cultures maraîchères. Elle se trouva à sec. On en profita pour la nettoyer. La boue retirée contenait des armes, des balles et des obus provenant de la guerre. Un léger creusement fut réalisé dans l'argile à silex (bief) sans atteindre la craie. Les pluies d'automne la remplirent normalement. Elle avait donc gardé son étanchéité.

En 2002, la municipalité lança un projet de réhabilitation. En effet les boues s'accumulaient (son remplissage naturel se fait par le ruissellement des eaux de pluie des rues de la Vierge Marie et des haies du tour de ville) et la végétation s'était beaucoup développée aux alentours. Une consultation de la population permit d'obtenir trois projets.


Une consultation de la population permit d'obtenir trois projets.


Les travaux furent réalisés suivant les plans d'un professionnel en 2004



La mare est un lieu de promenade, un élément du paysage communal, un lieu de récupération des eaux pluviales, un aménagement végétal adapté...


Une mare c'est tout cela mais attention

C'est aussi un écosystème aquatique très riche comprenant des végétaux adaptés. une faune très diversifiée :
- beaucoup d'insectes adultes ou à l'état larvaire ;

- des crustacés (daphnies) ;
- des mollusques variés.
C'est le lieu de reproduction de Batraciens : Grenouilles, Tritons et Crapauds dont certaines espèces rares en Picardie.

C'est pour cela, aussi, qu'il faut les maintenir, les protéger et quand c'est possible les restaurer.

Conception, réalisation, photos : Pierre Dron, Pierre Lepoètre, Denis Camerlynck