Soldats de 1914 - 1918

Ils avaient entre 19 ans et 38 ans quand ils sont partis en 1914 pour le Front.

Régiment d'affectation privilégié des Amiénois, un certain nombre de jeunes hommes de Sains rejoignent le 272ème RI en Meuse dès le 9 aout 1914. Combats en septembre proche de Vitry-le-François, puis en octobre vers Suippes, c'est là, au Bois de la Gruerie que les soldats Hodent Julien (10 nov.) , Dufour Ernest ( 9 dec.) puis Bréant Agénor (23 dec.) seront tués.   Egalement du 272ème RI, les soldats Lombard Georges ( 11 janv. 1915 - Argonne) et Pruvost Louis  (7 oct. 1915 ;  Tahure ) succomberont lors des affrontements. Du 254ème RI de Compiègne, Ratier Emile succombe à ses blessures le 1er nov 1914 lors de la bataille de la Marne. Le sergent Monvillez Louis, du 402ème RI, sera tué à La ferme des Wacques le 30 sept 1915. 



Sur cette photo, 4 autres soldats natifs de Sains, ont combattu avec le 272ème Régiment d'Infanterie.

Ils participeront à la bataille de la Somme en 1916.

 

 

 


 



Dès Août 1914, l' armée belge du Roi Albert tente en vain de freiner la progression Allemande à Liège et Namur. Le 20 août, elle est obligée de se retirer sur la position fortifiée d'Anvers.
En septembre, ne pouvant entrer en France par la Marne, les Allemands essayent de contourner les Français par la Belgique;
L'armée Belge se positionne derrière l'Yser, afin de former, avec les alliés franco-britanniques, un front continu s'étendant jusqu'à la mer. La bataille de l'Yser

Dans la nuit du 10 au 11 novembre, les Allemands font sur Dixmude une attaque en forces. Après un bombardement intense ils se lancent à l'assaut du village, et sont arrêtés au pont de l'Yser.
Le soldat Mercier Alcide, du 12ème RIT, est tué à Lombartzyde, le 11 nov 1914.
Le soldat Dufour Henri, du 12ème RIT, est tué à Nieuport, le 25 mai 1915.

 

Le 128ème Régiment d'Infanterie, casernement à Amiens et Abbeville, part pour les Ardennes en août 1914. Il est obligé, comme toute l'armée Française de battre en retraite jusqu'au 6 septembre, début de la bataille de la Marne. Combats de Pargny, Maurupt, Montois, Saint-Menehould jusqu'au 13 sept puis Argonne.
Les soldats Andrieu Lucien (14 sept) et Loisel Gabriel (16 sept) y perdront la vie


Le 120ème Régiment d'Infanterie, suit le même parcours. Après Argonne, c'est la bataille de Champagne en février, mars 1915. Le 120ème RI perd 1700 hommes en 2 mois. Aux affrontements de Mesnil-les-Hurlus, le soldat  Leclercq Lucien est tué le 2 mars.
Le régiment participe à la bataille de Verdun (avril 1916) puis à celle de la Somme (août - oct 1916). Aux environs d'Estrées-Déniécourt, le soldat Becquerelle Georges meurt suite à blessures de guerre.


Les bataillons de chasseurs à pied BCP se positionnent en tirailleurs à l'avant de l'infanterie. Le 29ème BCP est dans la Somme en 1916. Le soldat Leclercq Emmanuel, qui y est affecté, est tué à Bouchavesnes le 23 sept 1916.
Le combat pour Sailly-Saillisel commence le 6 oct. 1916 et dure jusqu'au le 15 nov. Le 9ème régiment de Zouaves de Marche soutient 2 divisions d'infanterie. C'est au bois de Saint-Pierre-Vaast, le 14 nov., que les Allemands battent les Français. Le sergent Loisel Emile y laisse la vie.






Début 1916, c'est à Verdun que l'on se bat: Au nord, cote 321, le sous-lieutenant Devauchelle Louis y est mort aux combats le 3 août, son régiment le 322ème RI est dissout à cette date.
Fin 1916, c'est encore près de Verdun que se déroule les plus hauts faits d'armes. La reprise du fort de Douaumont en est un.  Décidée début septembre, préparée par le général Mangin, l'attaque débute le 17 octobre. Dans la nuit du 24 au 25 oct. le fort est repris. L'adjudant Thierry Léopold y est le 24 oct.


Pour compléter la liste des 19 soldats de Sains, mort pour la France, le soldat Rabouille Henri, du 32ème RA, meurt  le 15 mai 1916 et le Sergent Cauet Jules du 11ème Bataillon des Tirailleurs Sénégalais décède au Maroc le 28 oct 1916 suite à blessures;

11 novembre 1918:

Le dernier "poilu" de Sains, M Raymond Becquerelle, fut le porte-drapeau pour les commémorations du 11 novembre. Son régiment, le 288ème R.A. préparait une attaque en ligne entre Nancy et Lunéville, le 11 novembre 1918, le jour de l'Armistice.

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés